Pourquoi Avons-Nous Besoin D’eau et Combien Devrions-Nous Boire

Pourquoi Avons-Nous Besoin D’eau et Combien Devrions-Nous Boire

Je bois beaucoup d’eau et je l’ai toujours fait. J’ai une bouteille Sigg noire toute cabossée d’un litre sur mon bureau et je la remplis au moins quatre à cinq fois par jour pendant que je travaille.

Mon épouse, par contre, est “allergique” à l’eau: elle boit à peine un quart de litre par jour.

Elle se remet d’une dépendance aux sodas. Elle consomme désormais des Coca-Cola à zéro calorie tout au long de la journée, ce n’est pas idéal, mais c’est mieux que de boire un soda classique renfermant 40 g de sucre.

Comme je suis évidemment un super-grand consommateur d’eau, je lui ai acheté une bouteille que je veille à remplir pour elle d’eau claire, froide et filtrée chaque matin.

La bouteille est transparente, elle peut donc voir combien il lui reste à boire pour la vider. Mais, à la fin de la journée, cette bouteille d’eau était encore quasiment pleine. Elle m’a dit qu’elle n’aimait pas boire de l’eau et qu’elle n’avait pas souvent soif.

Cela a provoqué quelques tensions, car j’avais l’impression qu’il fallait boire le plus d’eau possible pour être en bonne santé et en bonne forme physique selon l’ancienne formule “au moins huit verres de 200 ml chacun par jour.”

Après quelques disputes et quelques recherches, j’ai compris que j’avais tort et qu’il n’existait pas de quantité d’eau exacte à boire chaque jour.

Avant d’aborder ce sujet, instruisons-nous un petit peu … L’eau est probablement l’élément le plus important que nous consommons. Elle représente environ 60% du corps d’un homme et 50% du corps du femme et constitue un élément majeur de nos organes.

Le cœur et le cerveau en contiennent environ 70%, les poumons environ 80%, les muscles et les reins en contiennent près de 80% et même nos os robustes contiennent environ 30% d’eau.

Rôle de l’eau dans l’organisme

Notre fameuse eau ne sert pas seulement à étancher la soif, elle est aussi indispensable au bon fonctionnement de toutes les cellules. L’eau:

  • aide à réguler la température de notre corps
  • élimine les toxines du corps
  • lubrifie les articulations
  • protège le cerveau et la moelle épinière des secousses
  • aide à digérer notre nourriture, depuis la salive dans la bouche jusqu’au suc gastrique dans l’estomac
  • transporte les aliments transformés en nutriments, tels que les glucides et les protéines, vers les cellules de tout l’organisme par le biais de la circulation sanguine.

L’eau est un élément extrêmement important pour rester fort et en bonne santé, mais revenons au problème de la quantité d’eau à boire chaque jour, qui est un sujet très controversé depuis une dizaine d’années.

Après avoir approfondi la question, j’ai découvert une étude de 2007 publiée dans le BMJ, qui expliquait que rien n’étayait la thèse des huit verres de 200 ml chacun à boire chaque jour.

Combien d’eau devriez-vous boire chaque jour?

Eh bien, cela dépend. Pour les personnes qui, comme ma femme, n’aiment pas l’eau et n’en boivent pas beaucoup (ou pas du tout), Beachbody recommande d’utiliser le poids corporel comme guide général pour vous aider à démarrer.

Nous vous recommandons de boire une quantité d’eau en ml correspondant à 30 fois votre poids en ml.

Par exemple, si vous pesez 68 kilos: 68 x 30 = 2040 ml. Vous devriez donc boire 2 L d’eau par jour.

Certaines personnes, notamment les athlètes ou les adeptes d’exercices physiques intensifs, peuvent avoir besoin de boire davantage d’eau.

Selon Tamara Hew-Butler, D.P.M., Ph.D., F.A.C.S.M., professeur associée en sciences du sport à l’université d’Oakland à Rochester, Michigan, “la quantité de liquide dont une personne active a besoin varie énormément. C’est pourquoi la fameuse formule des 8 verres d’eau devrait être obsolète.”

Les principaux facteurs à prendre en compte, explique-t-elle, sont la taille (les petits athlètes ont besoin de moins d’eau), l’intensité de l’exercice (plus l’intensité est grande, plus la quantité de chaleur métabolique produite est importante et plus vous perdez d’eau par la transpiration) et la température ambiante (plus il fait chaud, plus vous transpirez et plus vous perdez d’eau).

Étant donné que l’intensité de l’entraînement varie et que la température change constamment, il est difficile de fournir un apport en liquide acceptable pour tout le monde, indique-t-elle.

Heureusement, déclare la professeure Hew-Butler,”tous les mammifères ont dans leur cerveau un moniteur individuel de liquide appelé osmosenseur, qui surveille constamment et en temps réel l’équilibre des liquides et du sodium dans le sang.

Lorsque le corps a besoin d’eau, la soif est déclenchée pour apporter de l’eau au système.”

Ce système réglé très précisément répond en quelques secondes au besoin de réhydratation.

“Buvez quand vous avez soif. C’est aussi simple que ça!” dit-elle.”C’est votre meilleure stratégie d’hydratation. La physiologie de la soif est un mécanisme de protection contre la disette issu de l’évolution.”

L’astuce pour les personnes comme ma femme est d’être plus à l’écoute des besoins d’hydratation et de satiété de leur corps.

Lorsque vous ne buvez que des sodas, des jus de fruits, de la bière, du café ou d’autres liquides aromatisés (et dans la plupart des cas, caloriques) plusieurs fois par jour, vous pouvez perdre le contact avec votre osmosenseur.

Vous risquez de ne pas reconnaître cette première et douce sensation de soif. La formule de calcul du poids corporel peut vous aider à mieux connaître les signaux naturels de votre corps.

Selon la professeure Hew-Butler, boire trop d’eau peut être dangereux, bien que cela soit extrêmement rare. Cette situation peut se produire surtout chez les athlètes d’endurance qui ont une faible teneur en sodium et lors des rituels de bizutage des fraternités.

Cela peut créer une situation appelée hyponatrémie associée à l’exercice (HAE), également connue sous le nom “intoxication par l’eau.”

Elle survient lorsque le corps présente un faible taux de sodium pendant une activité physique ou jusqu’à 24 heures après celle-ci.

Un excès d’eau dilue le niveau de sodium dans le corps, niveau essentiel pour un fonctionnement normal. Parmi les symptômes, citons les maux de tête, les vomissements et la confusion ou les convulsions qui résultent d’un gonflement du cerveau.

Sans traitement rapide, une HAE grave peut rapidement être mortelle.

En 2015, la Conférence du consensus sur l’hyponatrémie associée à l’exercice physique a publié une déclaration mettant fortement en garde contre la consommation d’eau au-delà de la soif en période d’exercice, surtout pendant les mois d’été les plus chauds.

Alors, qu’ai-je appris de mes conflits liés à l’eau?

Bien sûr, que l’eau est vitale pour une santé optimale. Essayez de reconnaître la soif (ou employez notre formule de poids corporel) pour vous inciter à rester correctement hydraté et ne buvez pas trop pendant l’exercice.

Ne soyez pas convaincu de savoir tout sur tout. La science évolue constamment et remet en question des concepts quotidiens sur la santé et la forme physique.

Gardez votre esprit ouvert et disponible pour accepter de nouvelles connaissances.